Chambre de Métiers et de l'Artisanat Hauts-de-France

Les mesures d’aides de l’état

Afin de soutenir les entreprises impactées, un dispositif d’aide et d’accompagnement a été mis en place par le gouvernement. Retrouvez, en cliquant les pictogrammes, toutes ces aides recensées dans notre page dédiée !

Le décret relatif au Fonds de solidarité

Le décret du 8 février 2021 a prolongé le Fonds de Solidarité jusqu’en juin 2021. Le décret fixant les conditions pour le mois de mars 2021 n’a pas encore été publié.

Néanmoins, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance a déclaré que les entreprises fermées administrativement au moins une journée en mars 2021 seront éligibles au Fonds de solidarité :

  • Jusqu’à 1 500 € dès 20% de perte de Chiffre d’Affaires ;
  • Jusqu’à 10 000 € ou une indemnisation de 20% du CA, dans la limite de 200 000 €, dès 50% de perte de CA.
  • Demande à déposer avant le 30 avril 2021.
  • Pour les entreprises ayant fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public pendant tout le mois de février : 100% de la perte de CA ou
    20% du CA de référence dans la limite de 200 000 €. La perte de CA n’intègre pas le CA réalisé sur les activités de vente à distance, avec retrait en magasin ou livraison, ou sur les activités de vente à emporter ;
  • Pour les entreprises des secteurs S1 ayant enregistré plus de 50% de pertes de CA : 100% de la perte de CA ou 15 % ou 20% du CA de référence dans la limite de 200 000 € ;
  • Pour les entreprises des secteurs S1bis ayant enregistré plus de 50% de pertes de CA :
    • Si elles ont perdu plus de 80% de CA durant l’une des deux périodes de confinement ou 10% de CA annuel entre 2019 et 2020 :
      • Les pertes du mois de février sont supérieures à 70% : 80% de la perte de CA dans la limite de 10 000 € ou 20% du CA de référence dans la limite de 200 000 € ;
      • Les pertes du mois de février sont comprises entre 50 et 70% : 80% de la perte de CA dans la limite de 10 000 € ou 15% du CAde référence dans la limite de 200 000 € ;
      • Lorsque la perte de CA est inférieure à 1 500 € : 100% de la perte de CA.
    • Si elles n’ont pas perdu plus de 80% de CA durant l’une des deux périodes de confinement ou 10% de CA annuel entre 2019 et 2020 : 100% de la perte de CA dans la limite de 1 500 €.
  • Pour les entreprises des centres commerciaux interdits d’accueil du public ayant enregistré plus de 50% de pertes de CA :
    • Les pertes du mois de février sont supérieures à 70% : 80% de la perte de CA dans la limite de 10 000 € ou 20% du CA de référence dans la limite de 200 000 € ;
    • Les pertes du mois de février sont comprises entre 50 et 70% : 80% de la perte de CA dans la limite de 10 000 € ou 15% du CA de référence dans la limite de 200 000 € ;
    • Pour les entreprises ne relevant pas des critères précédents et ayant perdu plus de 50% du CA : 100% de la perte de CA dans la limite de 1 500 €.

Le fonds de solidarité, c’est plus de 7 milliards d’€ déjà versés par la Direction générale des Finances publiques à près de 2 millions d’entreprises et indépendants depuis mars 2020.

Retrouvez toutes les mesures d’aide aux entreprises.

Le PRÊT GARANTIE PAR L’État

Jusqu’au 30 juin 2021, les entreprises de toute taille, quelle que soit leur forme juridique (sociétés, commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales, indépendants dont micro-entrepreneurs, etc.) peuvent demander à leur banque habituelle un prêt garanti par l’État pour soutenir leur trésorerie.

L’amortissement du prêt garanti par l’État peut être étalé entre 1 et 5 années supplémentaires avec des taux pour les petites et moyennes entreprises négociés avec les banques françaises compris entre 1 et 2,5 %, garantie de l’État comprise.

Les entreprises qui le souhaitent peuvent demander un nouveau différé de remboursement du capital d’un an, soit 2 années au total de différé.

Prêt Exceptionnel pour les Petites Entreprises

Jusqu’au 31 décembre 2021, les entreprises de moins de 50 salariés n’ayant pas réussi à obtenir de PGE peuvent solliciter ce prêt exceptionnel pour couvrir des besoins en investissements et/ou en fonds de roulement.

C’est un prêt participatif, au taux de 3,5%, remboursable sur 7 ans avec un différé de remboursement du capital de 12 mois à partir de la date de décaissement, jusqu’à 20 000 € pour les moins de 10 salariés et 50 000 € au-delà.

Sont éligibles au dispositif les très petites et petites entreprises qui répondent aux critères cumulatifs suivants :

  • Ne pas avoir obtenu un prêt garanti par l’État pour financer son exploitation, le cas échéant après l’intervention du médiateur du crédit ;
  • Justifier de perspectives réelles de redressement de l’exploitation ;
  • Ne pas faire l’objet de l’une des procédures collectives d’insolvabilité prévues aux titres II, III, et IV du livre VI du code de commerce au 31 décembre 2019. Toutefois, les entreprises redevenues in bonis par l’arrêté d’un plan de sauvegarde ou de redressement sont éligibles au dispositif ;
  • Être à jour de ses obligations fiscales et sociales, ou s’il y a lieu, avoir obtenu un plan d’apurement du passif fiscal et social constitué ;
  • Ne pas être une société civile immobilière.

D’autres prêts (prêts à taux bonifiés et avances remboursables) ont été mis en place pour les petites et moyennes entreprises ne pouvant pas obtenir de PGE. Seul le CODEFI peut en faire la demande.

Délais de paiement d’échéances sociales et fiscales

Les mesures exceptionnelles de demande de report d’échéances sociales et fiscales sont reconduites pour le mois de mars 2021.

Néanmoins, l’Etat insiste sur le fait que :
« Dans le contexte actuel, où notre système de soins et plus largement notre protection sociale et l’action de l’État sont plus que jamais sollicités, il est important que les entreprises et travailleurs indépendants qui le peuvent continuent à participer au financement de la solidarité nationale.

Le Gouvernement appelle donc à faire preuve de responsabilité dans l’usage des facilités accordées, afin qu’elles bénéficient avant tout aux entreprises et travailleurs indépendants qui en ont besoin. »

Aide aux dirigeants en détresse

L’APESA peut apporter une aide psychologique aux dirigeants en détresse :
0 805 65 50 50

L’Activité Partielle

Dans les 16 départements soumis au confinement, bénéficient de l’activité
partielle sans reste à charge pour l’employeur :

  • Tous les ERP fermés administrativement ;
  • Les entreprises des secteurs S1 et S1bis ;
  • Les entreprises justifiant d’une baisse de 60% de CA par rapport au mois précédent ou au même mois en 2019.
  • Pour les autres entreprises, un reste à charge de 15% s’applique pour
    l’employeur.
  • Ces accompagnements resteront applicables tant que les mesures de restriction sanitaires seront mises en œuvre.

La démarche :

  • Réaliser la demande d’autorisation préalable sur le site : activitepartielle.emploi.gouv.fr ou au 0800 705 800.
  • Cette demande doit être réalisée dans les trente jours.

PLAN DE RELANCE

Afin de soutenir les entreprises impactées, un dispositif d’aide et d’accompagnement a été mis en place par le gouvernement. Il est présenté dans une fiche recensant les mesures mobilisables et les contacts utiles.

Retrouvez toutes les informations liées au Plan de relance ci-dessous !

Aides territoriales

Les aides de la Région

// AIDE EXCEPTIONNELLE DE 500 € //

La Région Hauts-de-France vous propose une aide exceptionnelle de 500 € pour vous épauler dans votre transition numérique et vous équiper d’une solution digitale pour vos ventes en ligne en cette période de fin d’année.  Comment y accéder ? Contactez directement la région au 03.59.75.01.00 ou par mail : commerceenligne@hautsdefrance.fr.

Les aides de l’Aisne

La  Communauté de communes du Canton d’Oulchy-le-Château a souhaité compléter les aides existantes afin de soutenir financièrement les entreprises du territoire.  Le montant de l’aide peut aller jusqu’à 1 500 € maximum.

Les aides du Nord

Agglomération Maubeuge Val de Sambre : compte tenu de la poursuite de la pandémie, du nouvel état d’urgence sanitaire et de la crise économique majeure, nécessitant à nouveau des mesures prises par le gouvernement, la Communauté d’Agglomération Maubeuge-Val de Sambre a une fois encore souhaité accompagner et soutenir les entreprises de son territoire en créant un nouveau dispositif dénommé “Fonds d’urgence CAMVS” via une délibération prise lors du conseil Communautaire du 18 décembre 2020. Il consiste en une subvention de 1 000 € minimum et dans la limite de 2 500 € pour les entreprises de 1 à 5 salariés et de 3 500 € pour les entreprises de 6 à 10 salariés.

Métropole Européenne de Lille : pour aider les TPE et PME, les artisans et les commerçants, la Métropole Européenne de Lille crée une aide concrète et immédiate pour la reprise à travers un « Fonds de rebond » doté de 20 M€ et destiné à prendre en charge l’équivalent de 3 mois de loyers à hauteur maximum de 1 500€ (16 000 commerçants et artisans métropolitains sont éligibles à ce dispositif).

Il peut aussi être accordé sous la forme d’une aide forfaitaire de solidarité jusqu’à 20 000€ selon le nombre de salariés pour les TPE, PME, commerçants, artisans.

Douaisis Agglo va prendre en charge, sans aucune contrepartie, les loyers des artisans et commerçants obligés de fermer ! Les entreprises ont la possibilité de solliciter un prêt à taux zéro plafonné à 5000 €, remboursable en différé de 12 mois et sur une période maximale de 48 mois. Une TPE ayant déjà bénéficié de l’avance remboursable déployée par l’Agglo au printemps est éligible à cette nouvelle aide.

Douaisis Agglo prend en charge les achats des restaurateurs et traiteurs réalisés auprès des producteurs locaux du territoire, et ce, jusqu’à 400€ par mois. Pour en savoir plus et retirer votre dossier, contactez l’équipe de @DouaisisAgglo au 03 27 99 89 05.

La Communauté de Communes Cœur d’Ostrevent a mis en place une enveloppe d’1 million d’euros débloquée :

  • pour les TPE : fonds de soutien de 1 500 € et une aide au paiement des loyers pour tous les commerçants et artisans contraints à la fermeture administrative, dans la limite de 600 € Critères d’attribution et formulaire de demande d’aide.
  • annulation des loyers  pour toutes les entreprises locataires des bâtiments relais et hôtels d’entreprises de Cœur d’Ostrevent (annulation automatique, pas de dossier de demande à remplir)

Pour toute question relative aux aides, merci de vous adresser à aideseco-covid@cc-coeurdostrevent.fr

Les Aides de la Somme

Le Département de la Somme met en place un dispositif de soutien exceptionnel à caractère social en faveur des entrepreneurs samariens d’un montant de 1000 €. Cette aide est ouverte jusqu’au 31 décembre 2020 et s’adresse à toute personne qui a perdu ses revenus du fait d’une perte d’activité liée au confinement. Dossier de demander à envoyer avant le 31 décembre 2020.

La Communauté d’Agglomération de la Baie de somme : Prêt d’honneur de 1500€- 3000€ – 5000€. Demandez Ludivine FLET au 09 72 72 72 07.

La Communauté de Communes de l’Est de la Somme: avance remboursable de 5 000 € à 15 000 € maximum / Taux maximum d’intervention : 100% du besoin de fonds de roulement. Demandez Jean-Marc SIMON  au 09 72 72 72 07.

Amiens Métropole: Un numéro vert destiné aux entreprises et aux commerces sur le territoire d’Amiens Métropole est créé : 0 801 907 710. Aides directes apportées aux entreprises par Amiens Métropole : Le Fonds PASSERELLE, apport de 2 à 4000 € en avance remboursable à taux zéro pour financer les besoins en fonds de roulement des entreprises de moins de 10 salariés et du secteur des Cafés Hôtels Restaurants (CHR) sans limite de seuil. Le Fonds de RELANCE initié par la Région Hauts de France, la Banque des territoires et le soutien financier d’Amiens Métropole, apport pour les entreprises de moins de 10 salariés et les structures de l’ESS de moins de 20 collaborateurs d’un prêt à taux zéro d’un montant de 5000 à 15 000 euros pour les entreprises et jusqu’à 30 000 euros pour l’ESS.

Les Aides du Pas-de-Calais

La Communauté d’Agglomération 2 Baies en Montreuillois : financement sous forme d’avance remboursable à l’entreprise de 5000 à 15 000 euros maximum. Taux maximum d’intervention : 100 % du besoin de fonds de roulement. Demandez Audrey LELEU au 09 72 72 72 07.

La Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer et de la Communauté de Communes des Pays des Lumbres  : fonds de soutien  de 3 000 € pour les entreprises de 0 à 10 salariés et 6 000 € pour les entreprises de 11 à 30 salariés. Demandez Alex GODART au 09 72 72 72 07.

La Communauté de Communes 7 Vallées Comm a mis en place deux dispositifs pour accompagner les TPE (moins de 3 salariés) :
– une aide sous forme de subventions de 1000 € pour les entreprises n’ayant pas bénéficié du fonds de solidarité de l’état.
– une aide sous forme d’avance remboursable comprises entre 1500€ et 4000€.

La communauté Urbaine d’Arras a mis en place une subvention jusqu’à 1500€ et dispositif de prêt à taux zéro.  La plateforme est accessible à partir du 23 novembre.

La Communauté d’Agglomération de Lens Liévin : fonds de solidarité de nouveau ouvert. Pour faire sa demande, se connecter à leur espace particulier, messagerie sécurisée, écrire avec le motif de contact suivant « Je demande l’aide aux entreprises fragilisées par l’épidémie Covid-19 ». Demandez Laurent LECROIX 09 72 72 72 07.

La Communauté d’Agglomération de Béthune-Bruay Artois Lys Romane :  fonds de soutien aux commerces de proximité de 1500 €. La demande est à formuler en ligne jusqu’au 31 décembre 2020.

La Communauté de Communes Osartis Marquion :  subvention de 1000€ maximum pour les entreprises de moins de 10 salariés. Le formulaire ci-dessous est à compléter et à envoyer à scomble@cc-osartis.com.

Les Aides de l’Oise

La Communauté de Communes de la Picardie Verte a conventionné avec la Région Hauts-de-France afin de mettre en place un nouveau dispositif pour accompagner les professionnels souhaitant créer ou développer leur entreprise.
Les aides directes visent à subventionner les investissements matériels neufs de production, de commercialisation et les équipements ainsi que les aménagements nécessaires à l’installation de matériels de productions pour les TPE et PME. Voici la liste des 3 aides :

  • Aide au développement des TPE artisanales, commerciales et de services
  • Aide au développement des PME
  • Aide à la création / reprise d’entreprises

La Communauté d’Agglomération du Beauvaisis : pour protéger l’économie du Beauvaisis et accompagner ses entreprises la CAB a créé un Groupe de Relance Économique pour Beauvais et sa Région (GREBER) chargé de faire des propositions concrètes, simples et efficaces pour soutenir rapidement les entreprises du Beauvaisis confrontées à la crise du Covid-19. À partir des premières recommandations du GREBER, un plan d’action d’urgence comportant 4 types d’aides cumulatives.

Suite à la période de confinement qui s’est ouverte le 30 octobre 2020 et pour soutenir les entreprises de son territoire, la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis et la Ville de Beauvais mettent en place 2 nouveaux dispositifs de soutien actif :
Le Plan Action Confinement (PAC) Entreprises
Toute entreprise voyant son chiffre d’affaire de novembre 2020 diminuer d’au moins 50% par rapport à novembre 2019 ou à la moyenne des mois précédents le démarrage d’activité à partir de novembre 2019 pourra bénéficier d’une aide de 3 000 € maximum.
Le Plan Action Confinement (PAC) Art de vivre
Les bars, cafés et restaurants ainsi que les entreprises de l’événementiel, du tourisme et de la culture (telles que définies dans la liste publiée par le Gouvernement) auront droit à un bonus de 1 000 €, ce qui, pour elles, porte l’aide globale à 4 000 € maximum.
Plus d’informations :
03 44 15 68 33

La Communauté de Communes du Plateau Picard : a créé une cellule de soutien et un fonds d’urgence doté de 100 000 € en faveur des très petites entreprises (moins de 10 salariés) et des indépendants du Plateau Picard durant la crise. Renseignements auprès du Service Economie Locale par téléphone au 03 44 77 38 61 / 06 79 05 62 94 ou par mail à economie@cc-plateaupicard.fr

La S.A. HLM de l’Oise et la CMA Hauts-de-France ont signé le 5 mai 2020, une charte d’engagement pour l’accompagnement des locataires professionnels rencontrant des difficultés financières liées à la période de confinement Covid-19. Ce partenariat a pour objectif d’aider et de soutenir les artisans et commerçants sur les mesures d’accompagnements suivantes :

  • la confirmation de la non-application de pénalités liées à un éventuel défaut de paiement des loyers, ni résiliation de bail ou charges supplémentaires,
  • la mise en place de moratoire de loyers,
  • la création d’un fonds de solidarité doté d’un montant de 40 000 €, qui viendra accompagner les professionnels en difficultés,
  • le gel pour l’année 2020 de la révision des loyers de l’ensemble de ses commerces,
  • la demande auprès des services des impôts de l’exonération de la taxe foncière 2020 pour l’ensemble des commerces ayant été contraints de fermer suite à l’arrêté de fermeture du 14 mars 2020.

Ce dispositif exceptionnel d’accompagnement aux professionnels est prévu jusqu’au 31 décembre 2020.

Les Communautés de Communes de la Plaine d’Estrées, des Lisières de l’Oise, des Deux Vallées et l’Agglomération de la Région de Compiègne mettent en place 3 mesures majeures et un opérateur unique Initiative Oise Est pour compléter les dispositifs de l’Etat et de la Région, et ainsi  relancer l’activité économique du territoire et soutenir leurs entreprises :

  • Deux subventions de secours : aide au loyer de 1 000 € pour les commerçants, et aide à la relance de 1 000 € pour les indépendants.
  • Une subvention prestation conseil : Jusqu’à 10 000 € pour vous aider à préparer l’avenir de votre entreprise.
  • Le prêt de relance à taux 0 : 15 000 € de prêt à 0 % pour renforcer votre trésorerie, et 25 000 € de prêt à 0 % pour de nouveaux investissements.

La Ville de Compiègne met en place en complément des dispositifs cités ci-dessus, la gratuité exceptionnelle du stationnement de surface géré par horodateurs jusqu’au jour de fin de confinement généralisé et d’étendre cette mesure jusqu’au 31 août 2020 puis d’appliquer une heure de stationnement gratuite du 1er septembre au 31 décembre 2020.

Sécurité Sociale des Indépendants

Le conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) met en place une aide exceptionnelle (AFE COVID) à destination des cotisants concernés par une fermeture administrative depuis le 2 novembre, d’un montant de 1 000 € (500 € pour les micro-entrepreneurs).

Critères d’éligibilité :

  • Affiliation avant le 1er janvier 2020 ;
  • Au moins un versement de cotisations effectué ;
  • Être à jour de ses cotisations au 31 décembre 2019 ou disposer d’un échéancier ;
  • Ne pas avoir bénéficier de l’aide aux cotisants en difficulté ou ne pas avoir de demandes en cours ;
  • Ne pas faire l’objet d’une procédure de recouvrement forcé.

Pour les micro-entrepreneurs, deux critères supplémentaires :

  • Avoir réalisé un CA minimal de 1 000 € en 2019 ;
  • L’activité indépendante doit être l’activité principale.

Attention, la demande doit être déposée avant le 30 novembre.

Politique de confidentialité
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies.